Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trinité...Filioque...

Publié le par Christocentrix

Dieu Trinité dans la tradition ancienne. Des origines bibliques et patristiques à saint Thomas d'Aquin. André-Marie Ponnou-Delaffon, éditions Parole et Silence, cahiers de l'école cathédrale, 2008. 145 pages.

 

Ce livre s'adresse à ceux qui souhaitent approfondir leur connaissance du mystère trinitaire en se laissant enseigner par l'Écriture et la manière dont l'Eglise l'a interprétée. Les affirmations conciliaires et les grandes théologies complémentaires de saint Augustin et de saint Thomas d'Aquin, qui ont précisé la vérité du Dieu Trinité, y sont présentées. La fin de l'ouvrage, consacrée à l'Esprit Saint, propose une réflexion plus personnelle inspirée de la théologie contemporaine. Cette traversée historique du développement du dogme trinitaire permet une appropriation des mots forgés par l'Eglise pour dire sa foi. Elle aide ainsi à mieux saisir la spécificité du Credo des chrétiens.

Un chapitre est consacré au Filioque, aux approches différentes de la Trinité par l'Eglise d'Orient et l'Eglise d'Occident, la complémentarité des approches grecques et latines.

Les Cahiers de l'Ecole Cathédrale : cette collection, dans la droite ligne des écoles cathédrales du Moyen-Age, se veut à la fois un lieu de formation enraciné dans l'Eglise et un facteur d'actualisation de l'enseignement chrétien.

                                                                     

                                                                 ************

 

Sur la question du Filioque, on peut aussi se rapporter à Cyriaque Lampryllos, la Mystification Fatale, étude orthodoxe sur le Filioque, éditions l'Age d'Homme, 1987.

 

La Mystification Fatale  : Le Filioque, ajouté au Credo de Nicée par les Carolingiens et les papes germaniques a-t-il été un contresens théologique, une hérésie, ou le produit d'une immense ignorance dogmatique ? A-t-il été, au contraire, un progrès rationnel dans la connaissance de la Sainte-Trinité, comme l'ont cru les principaux théologiens catholiques et protestants ?

Un Grec de Cythère, Cyriaque Lampryllos, bien avant que le mouvement oecuménique ne pose à nouveau la question des origines patristiques du Filioque, a tenté, au XIXè siècle, de démêler les aspects dogmatiques et historiques de cette querelle.

Écrivant en français pour se faire comprendre des Européens, connaissant parfaitement les textes occidentaux et orthodoxes, Lampryllos est devenu l'un des rares liens vivants entre la tradition chrétienne, longtemps vivante dans la Gaule romaine ou dans l'Italie du Sud, et l'orthodoxie de la Grèce et de l'Asie Mineure. Faisant véritablement la genèse d'un dogme fondateur de la pensée occidentale - le Filioque - Lampryllos devance aussi certaines des recherches historiques de notre siècle.

Ce livre oublié, publié à un tout petit nombre d'exemplaires à Athènes en 1892, réédité avec une introduction et la traduction française des textes latins et grecs cités par l'auteur, aidera à la compréhension de cette difficile question théologique, toujours d'actualité.

 

                                                                                                       

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6