Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chevalerie sans frontières

Publié le par Christocentrix

Futuwah. Traité de chevalerie soufie . (Albin-Michel, "Spiritualités vivantes").
L'art chevaleresque soufi est un traité sur la futuwah, c'est-à-dire l'ensemble des traditions, coutumes et pratiques qui constituaient le code de la vie chevaleresque musulmane au Moyen Âge. Il s'agit ici de la chevalerie entendue au sens spirituel et éthique, et non son seul aspect militaire, lequel est traité plutôt dans les "manuels du parfait cavalier" ou dans les écrits concernant l'art de la guerre.
Comme en Occident médiéval, l'initiation guerrière avait des rapports étroits avec l'initiation proprement rituelle et l'initiation des métiers. Mais en Islam, il n'y pas d'organisation officielle de ces institutions initiatiques qu'on puisse comparer aux institutions occidentales telles que les ordres monastiques ascético-guerriers, chevaleresques ou les guildes professionnelles.
L'art chevaleresque soufi est la traduction commentée d'un texte arabe dû à un auteur d'origine persane du Xè-XIè siècle (Abû Abd al-Rahman ibn al-Husayn al-Sulamî ).

sur le sujet voir aussi :


Morteza Sarrâf
et Henry Corbin.
Traités des compagnons-chevaliers (Resâ’il Javânmardân)
Recueil de sept Fotowatnâmeh, accompagné d’une introduction analytique. 110+328 pages, 1973. (2è édition 1991). (voir "bibliothèque Iranienne" - mais épuisé chez l'éditeur).

De l'Amitié
.par Tawhîdî (édit. Sindbad/Actes Sud, 2006)
Il s'agit d'un florilège sur l'amitié, à la manière de l'adab (culture de l'honnête homme), qui traverse plusieurs genres littéraires et plusieurs époques.
Transmetteur à la fois d'un savoir livresque et d'une tradition orale, l'auteur recense des propos tenus depuis l'Antiquité jusqu'à son temps : aphorismes, textes philosophiques, échanges de lettres, vers célèbres... Et il y mêle son propre jugement en relatant des débats savants auxquels il a lui-même participé.
Le concept de l'amitié (al-sadâqa) lui est prétexte à évoquer - des questions éthiques qui restent actuelles, et à développer un idéal de la vie en société et de la gestion de la cité.

En raison de la redondance inévitable dans ce genre de compilation, cette édition à l'usage du grand public ne propose que des extraits choisis selon deux critères : la pertinence du contenu et la diversité de la forme.
Abû Hayyân al-Tawhîdî est né à Bagdad en 932/310, mort en 1036/414. Lettré de l'époque abbasside, il étudie le droit, les sciences religieuses, l'art de la rhétorique et de la poésie, la philosophie. Alsadâqa wa-l-sadîq (L'amitié et l'ami) compte parmi ses principaux écrits.




Commenter cet article