Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

l'Amitié dans la Bible

Publié le par Christocentrix

L'amitié est un sentiment particulier qui transcende l'affection que nous avons pour quelqu'un. C'est plus que la sympathie, la camaraderie, l'affinité ... L'amitié génère l'échange, les confidences, un partage des projets, des espoirs, des joies, des peines…

Etre ami avec quelqu'un, c'est vivre dans son intimité, en confident privilégié comme l'écrit le psalmiste, attristé de la défection d'un de ses amis : C’est toi, que j’estimais mon égal, Toi, mon confident et mon ami! Ensemble nous vivions dans une douce intimité. Psaumes 55:13. (Une autre version dit : "toi, mon ami et mon intime, avec qui j’échangeais des confidences").

 

Dans la Bible, le mot hébreu désignant l'amitié est "rea" qui signifie "ami, compagnon". On le retrouve souvent pour désigner les relations d'amitié entre deux personnes. L'amitié est en fait un des éléments de la faculté qu'à l'être humain d'aimer sous des formes différentes, selon la signification de trois mots grecs définissant "l'amour".

 

Le premier : "Agapê" et "agapaô", peu utilisés dans le grec profane, se rapportent davantage à la sphère spirituelle et morale, "agapê" dépend plus de la volonté que du sentiment. Il exprime l'essence de l'amour très pur, un sentiment élevé, que l'on peut représenter par l'amour d'une mère pour son enfant. Il caractérise en particulier l’amour de Dieu, parfait, inimitable.

La seconde expression du grec : Philia ou phileô, se dit pour un sentiment d’amitié très fort. "philos", employé surtout comme adjectif, signifie aimé, cher, amical. Un sentiment qui se situe au niveau de l'affectif humain, de l'âme.

 Un exemple de la Bible l'illustre très bien, en parlant de l'amitié qui a lié David et Jonathan : David avait achevé de parler à Saül. Et dès lors l’âme de Jonathan fut attachée à l’âme de David, et Jonathan l’aima comme son âme (1 Samuel 18:1-3). Il est clair que ces deux hommes étaient liés d'un profonde et sincère affection, leur âme était attachée l'une à l'autre, par un sentiment pur. A ce niveau l'amitié est assez rare, et d'autant plus précieuse.

A la mort de son ami, David le pleurant dit (2 Samuel 1:26) : L'angoisse m'accable à cause de toi, Jonathan mon frêre. Tu faisais tous mes délices, ton amour m'était plus précieux que l'amour des femmes. (Bible Crampon). D'autres traductions proposent : J'ai le coeur serré à cause de toi, mon frêre Jonathan, tu m'étais délicieusement cher, ton amitié m'était plus merveilleuse que l'amour des femmes (Bible de Jérusalem). Je suis dans la douleur à cause de toi, Jonathan, mon frère! Tu faisais tout mes plaisirs; Ton amour pour moi était admirable, au-dessus de l’amour des femmes (Bible Segond).

 

L'histoire du monde recèle de nombreux exemples de ces amitiés sublimes, d'hommes et de femmes, allant parfois jusqu'au sacrifice de leur vie pour sauver l'ami(e). L'amitié est donc un sentiment très fort et profond qui font que deux personnes s'attachent l'une à l'autre par un lien de solide affection.

Un ami, c'est plus qu'un copain, plus qu'un camarade, plus qu'un partenaire, parfois plus qu'un frère, comme le dit l'auteur du livre des Proverbes, en distinguant le véritable ami, des "amis" intéressés. Celui qui a beaucoup d’amis les a pour son malheur, Mais il est tel ami plus attaché qu’un frère (Proverbes 18:24). Le caractère d'un véritable ami se définit par son attachement indéfectible : L’ami aime en tout temps, Et dans le malheur il se montre un frère. (Proverbes 17:17). L'ami(e) véritable est entièrement désintéressé, il tend le coeur vers l'autre pour donner.

C'est en cela qu'il peut se transcender jusqu'à l'amour "agapé", l'amour qui va jusqu'à donner sa vie pour ceux qu'il aime. Le plus grand amour que quelqu’un puisse montrer, c’est de donner sa vie pour ses amis (Jean 15:13).

Il est évident qu'un tel sentiment d'amitié est dénué de tout arrière-pensée. Celui qui aime est patient et bon, il n’est pas envieux, ne se vante pas et n’est pas prétentieux ; Celui qui aime ne fait rien de honteux, n’est pas égoïste, ne s’irrite pas et n’éprouve pas de rancune ; Celui qui aime ne se réjouit pas du mal, il se réjouit de la vérité. Celui qui aime supporte tout et garde en toute circonstance la foi, l’espérance et la patience. L’amour est éternel (1 Corinthiens 13.4 à 8).

L'amitié est fragile et bien des choses peuvent l'affaiblir et parfois le détruire. C'est pour cela que nous devons en prendre soin et veiller à ce que la routine, les difficultés de la vie, l'usure du temps et souvent la méchanceté des jaloux, ne viennent diminuer ou tuer l'affection. De nombreux préjugés empêchent souvent de vivre une belle histoire d'amitié librement et au grand jour, tant les comportements d'amis(es) entre eux ou elles, engendrent la suspicion, surtout de nos jours où la plupart des gens ne peuvent s'empêcher de penser à mal. La Bible tire ses références du milieu des humains que nous sommes, avec leurs qualités, leur générosité, leur courage, mais aussi leurs faiblesses, leur lâcheté parfois, leurs reniements et même leurs trahisons. Le Seigneur, s’étant retourné, regarda Pierre. Et Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite: Avant que le coq chante aujourd’hui, tu me renieras trois fois. Et étant sorti, il pleura amèrement (Luc 22.61).

Dans sa bonté, le Maître a donné à son ami l'occasion de refaire le chemin inverse et de revenir avec des paroles combien poignantes : Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci? Il lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes agneaux. Il lui dit une seconde fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis. Il lui dit pour la troisième fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois: M’aimes-tu? Et il lui répondit: Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime (Jean 21).

 

L'amitié n'est pas toujours exprimable par des mots, cependant un véritable sentiment d'affection se traduit par des comportements et des attitudes. L'amitié se démontre donc par sa nature même.

- Elle fait confiance et génère des confidences intimes qui ne se se disent qu'entre vrais amis.

- Elle est sûre et discrète, elle garde les secrets.

- Elle est miséricordieuse pour absoudre les fautes et comprendre les faiblesses de l'ami.

- Elle est vrai, car elle sait reprendre lorsque c'est nécessaire.

- Elle est patiente et persévérante, les défauts de l'ami ne la rebutent pas.

- Elle est pure, sans arrières pensées, ni mauvais sentiments cachés.

- Elle est forte, elle résiste aux rumeurs, aux on-dit et aux médisances.

- Enfin elle est fidèle, elle demeure, en dépit de tout. Celui qui souffre a droit à la compassion de son ami, Même quand il abandonnerait la crainte du Tout-Puissant. (Job 6:14).

 

 

 

Cette réflexion serait incomplète si elle passait sous silence un aspect spirituel de l'amitié que nous avons du mal à concevoir : l'amitié avec Dieu.

La Bible parle de ces personnes qui ont eu avec l'Etre suprême, le Créateur, appelé encore l'Eternel, une relation d'intimité particulière. Il est dit de Moïse que Dieu s'entretenait avec lui en particulier, en tête à tête, comme un ami. L’Eternel parlait avec Moïse face à face, comme un homme parle à son ami (Exode 33:11). Moïse avait chaque jour rendez vous avec l'Eternel en un lieu bien précis, en dehors de l'agitation du camp des Israélites, dans lequel il mettait un temps à part pour s'entretenir avec Son Ami Divin ! Et lorsque Moïse était entré dans la tente, la colonne de nuée descendait et s’arrêtait à l’entrée de la tente, et l’Eternel parlait avec Moïse (Exode 33:9). Lorsque Moïse entrait dans la tente d’assignation pour parler avec l’Eternel, il entendait la voix qui lui parlait du haut du propitiatoire placé sur l’arche du témoignage, entre les deux chérubins. Et il parlait avec l’Eternel. (Nombres 7:89). Pouvons nous imaginer cette scène : L'homme Moïse debout devant l'arche d'alliance, ce coffre en bois recouvert d'or, surmonté de deux chérubins en or, du milieu desquels une voix audible se fait entendre, la voix de Dieu ! Cela peut nous paraitre surréaliste, mais il y avait bien là, dans le lieu très saint du tabernacle, un entretien réel entre Dieu et son serviteur. l'Un invisible mais vraiment présent et l'autre, un homme dans toute sa simplicité, ses limites naturelles, conversant avec l'Etre invisible !

Abraham fut appelé "ami de Dieu" à cause de la grande confiance qu'il a placé en Lui. Il avait avec l'Eternel des rendez vous ponctuels au cours desquels, les deux amis s'entretenaient des desseins divins pour son ami et au delà de lui, pour un peuple que le Seigneur formerait lui-même à partir du fils de son ami : Isaac, le fils d'une promesse... Abraham a réalisé le but final de la foi : être ami avec Dieu. En cela il est un exemple et un précurseur pour les croyants à venir après lui. Il a placé en Dieu toute sa confiance et c'est pour cette raison et seulement cela, non à cause de quelque oeuvre méritoire, mais par sa confiance, sa foi, que Dieu en a fait son ami.

 

L'exemple nous est ainsi donné que nous pouvons considérer Dieu autrement que comme un être inaccessible et sévère, qui inspire la peur. Au contraire; ceux qui apprennent à connaître le Dieu véritable établissent avec Lui une relation de grande confiance et d'amour vrai, parce qu'ils ont découvert en Lui, un être bon, miséricordieux, aimant, et même tendre et compatissant, qui désire être notre ami.

Avant de les quitter pour offrir sa vie en sacrifice sur la croix, le Seigneur confie à ses disciples qu'ils peuvent être ses amis : "Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que tout ce que j’ai appris de mon Père, je vous l'ai fait connaître " (Jean 15: 14, 15) : Jésus souligne ici le fait que le suivre c'est aimer être en sa compagnie, écouter et respecter ses instructions et entrer dans le partage des choses qu'il confie aux siens.

C'est une chose merveilleuse et ineffable que d'être dans une relation d'amitié avec le Seigneur Jésus-Christ. Vivre une relation d'ami avec Jésus, devrait être la recherche de tous ceux qui disent croire en LUI… Mais cette amitié là ne ne peut être que le résultat d'un approfondissement de la connaissance de Celui que nous appelons déjà : Sauveur, Maître, Seigneur, Dieu, le Seigneur Jésus-Christ. Nous devenons l'ami de Jésus, lorsque notre âme s'attache profondément à Lui, qui nous a tant aimés. L'amitié avec le Seigneur Jésus-Christ est caractérisée par une attitude de respect et d'obéissance : Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande (Jean 15:14).

Nous trouvons dans les Evangiles des exemples qui montrent que Jésus aimait s'entourer d'amis, des personnes très proches avec qui il entretenait une relation privilégiée. On peut citer les apôtres Pierre, Jacques et Jean, ce dernier en particulier dont il est dit qu'il était "le disciple que Jésus aimait", expression citée à plusieurs reprises dans les Evangiles.  L’un des disciples, celui que Jésus aimait, était placé à côté de Jésus (Jean 13:23).

Il y avait aussi une femme, Marie de Magdala, qui avait avec Jésus une relation très affectueuse. Elle l'appelait tendrement "Rabbouni" c'est à dire doux Maître, C'est à elle qu'Il se montrera en premier après sa résurrection.
Jésus aimait aussi se retrouver dans une famille avec laquelle il avait un lien très fort d'amitié, comme le révèle la citation de l'apôtre Jean : "Jésus aimait Marthe, et sa soeur, et Lazare" (Jean 11:5).

Des femmes, comme Marie de Magdala et Marie la soeur de Lazare, étaient capables d'exprimer leur amour pour Jésus par des gestes émouvants et il leur en rendait hommage : Marie, ayant pris une livre d’un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Jésus, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l’odeur du parfum (Jean 12:3). Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme s’approcha de lui, tenant un vase d’albâtre plein d'un parfum de grand prix; et, pendant qu’il était à table, elle répandit le parfum sur sa tête. (Matthieu 26 : 6,7).

 

 

Cette amitié avec Dieu ou avec Jésus-Christ est aussi possible pour nous. Nous devons remarquer que c'est Dieu qui vient vers ceux qu'il visite, même si parfois il y a de leur part la recherche de sa présence et l'attente de sa manifestation. L'amitié entre Dieu et les humains que nous sommes, est premièrement une question d'intimité, de la qualité de notre communion avec Lui et du désir de notre coeur, mais elle est surtout le produit de sa miséricorde et de sa grâce en Jésus-Christ. L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés (1ère Ep. Jean 3 : 9,10).
Etre ami de Jésus implique aussi que nous soyons attentifs et dociles à sa Parole, comme lui même le précise: Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père. Jean 15.14.  Le Seigneur révèle son désir de vivre avec nous cette relation d'intime amitié, lorsqu'il dit : Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi (Apocalypse 3 :20). Qu'il y a t-il de plus intime que de souper en tête à tête avec la personne que l'on aime ? C'est l'image même d'une réelle et profonde amitié.

 

Commenter cet article
N
<br /> Merci pour cette étude sur l'amitié; elle est riche et équilibrée! Que Dieu vous bénisse<br /> <br /> <br />