Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l'Amitié humaine

Publié le par Christocentrix

-Les chemins de l'amitié : désirer et aimer selon saint Thomas d'Aquin.   Ollivier Guillou. Editions Téqui, 2010.
Cette étude ne prétend pas donner une métaphysique de l'amour selon saint Thomas d'Aquin, mais rappeler que les êtres, dans l'univers de création où les natures participent de la bonté incréée, ne sont pas fermés sur leur perfection propre : leur nature est de communiquer. Saint Thomas peut-il contribuer à l'élaboration d'une métaphysique du don, ou, pour reprendre l'expression de Joseph de Finance, nous aider à découvrir « la générosité de l'être » ? C'est ce que veut très modestement suggérer ce livre, en prenant le détour médiéval de la pensée thomasienne dont les ressources toujours nouvelles éclairent la question lancinante de l'altruisme et de l'égoïsme en morale.
Sans prétendre donner au lecteur une métaphysique de l'amour thomiste en sa forme achevée, la présente étude s'attache à rappeler - grâce au concept clef de « l'amour d'amitié» - que, dans l'univers de création où les natures participent de la bonté incréée, les êtres ne sont pas fermés sur leur perfection propre : leur nature est de se communiquer. Aussi ne suffit-il pas de dire que « l'être tend à se réaliser lui-même intégralement ; il faut encore ajouter que par-delà son propre accomplissement, il vise au don de soi ».


-L'amitié, une épiphanie. Jean-Marie Gueulette, dominicain. Editions du Cerf. 2004. S'appuyant sur une analyse anthropologique des différences entre amour et amitié, Jean-Marie Gueullette montre comment il est possible d'accorder une place importante à l'amitié dans la vie chrétienne. Lorsque le Christ est reconnu comme le Tiers entre amis, l'amitié devient une communion ouverte sur la présence de l'autre, sans pour autant tomber dans l'illusion vague d'une amitié avec tous.
Il s'agit également de découvrir les racines théologiques d'un mode de relation au Christ, moins connu, mais tout aussi fécond, que la mystique nuptiale.
Une telle approche chrétienne permet de réhabiliter une expérience humaine riche et cependant discrète et pudique. Elle donne également à réfléchir sur les implications anthropologiques et théologiques des discours tenus sur l'amitié par les chrétiens : la grâce perfectionne-t-elle l'amitié humaine au point d'en faire une épiphanie de l'amitié de Dieu pour nous ? Le Christ a-t-il été un ami pour Lazare et pour le disciple bien-aimé afin de donner un exemple moral ? L'évocation de l'amitié dans le Nouveau Testament ne sert-elle pas plutôt à révéler la proximité de Dieu avec les hommes ?


-l'Amitié Spirituelle,
Aelred de Rievaulx. Editions Abbaye de Bellefontaine, 1997. (il existe déjà un compte-rendu sur ce blog). Le traité comprend trois livres. Dans le premier, Aelred dégage, après l'avoir analysée, la notion d'amitié. A la recherche d'une définition, il commence par examiner celle de Cicéron puis dans le second, il entreprend d'expliquer la nature de l'amitié en distinguant la vraie de ses contrefaçons et sa liaison avec la Sagesse. Enfin, il montre que l'amitié est susceptible de devenir pour nous une montée vers la perfection. Dans le troisième livre, il établit les quatre stades par lesquels doit passer toute amitié digne de ce nom : l'élection, la probation, l'admission et la fruition. Un chapitre est consacré aux cinq dissolvants de l'amitié : l'insulte, l'outrage, l'arrogance, la divulgation d'un secret confié, le coup de traitrise. Enfin, La sublimité de l'amitié spirituelle trouve son achèvement dans la félicité.


-Essai sur l'amitié,
  Louis Rouzic, prêtre. Lethielleux, 1906. Une petite perle, écrite par un aumônier, rééditée encore en 1919. Aujourd'hui complètement tombée dans l'oubli mais facilement trouvable par internet pour quelques euros.,


-Petite méditation sur le mystère de l'amitié,
Anselme Grün, moine bénédictin. (traduit de l'allemand), Albin Michel, 2004. Les observations et la longue expérience d'un connaisseur de l'âme humaine.


-Sagesses de l'Amitié.
Anthologie de textes philosophiques anciens, de textes philosophiques patristiques, de textes médiévaux et renaissants. Par Jacques Follon et James McEvoy. 2 volumes. Edit. Universitaires de Fribourg et Editions du Cerf. 1997 et 2003.
Les textes rassemblés dans le premier volume vont des présocratiques au néoplatonicien Thémistius, en passant par Platon, Aristote, Théophraste, Épicure, les stoïciens, Cicéron et Plutarque. Ils disent combien, aux yeux de ces philosophes, l'amitié était une vertu fondamentale en raison du rôle qu'elle jouait, non seulement dans la vie morale de l'homme vertueux mais aussi dans la conservation des cités et dans l'enseignement de la philosophie, voire dans la cohésion de l'univers lui-même. Ces textes sont présentés dans des traductions françaises choisies en fonction de leur lisibilité. Ils sont précédés d'une introduction générale et, pour chacun, d'une brève notice de présentation qui les situe dans leur contexte et en résume le contenu.
Le second volume de l'anthologie "Sagesses de l'amitié", comprend des textes sur l'amitié extraits de la Bible et d'ouvrages de philosophie, de théologie ou de spiritualité écrits, non seulement par les auteurs les plus illustres des périodes patristique, médiévale et renaissante, tels que saint Augustin, Anselme de Cantorbéry, Aelred de Rievaulx, Thomas d'Aquin, Thomas More ou Érasme, mais aussi par des écrivains de ces mêmes périodes moins connus du grand public, comme Jean Cassien, Robert Grosseteste, Henri de Gand, Godefroid de Fontaines, Gertrude d'Helfta ou Nicolas Oresme.


-La théorie stoïcienne de l'amitié,
  Anne Banateanu, édit. Universitaires de Fribourg et édit.du Cerf, 2001. (Collection Vestigia).
L’amitié est un thème qui a nourri la réflexion des hommes depuis l’Antiquité et apparaît comme une voie vers la sagesse. La théorie stoïcienne de l’amitié s’inscrit dans une vision de l’homme et du monde et débouche sur l’idée d’une société universelle réunissant le genre humain en une immense fraternité fondée sur la raison. Ce livre fournit des traductions nouvelles et parfois uniques de fragments stoïciens.
..


-L'Amitié antique, d'après les moeurs populaires et les théories des philosophes.
  Louis Dugas. Alcan, 1894 (1ère édit.) puis édition remaniée en 1914 et rééditée par Arno Press, New-York, 1976.

-Philia, la notion d'amitié dans la philosophie Antique. Jean-Claude Fraisse. Librairie philosophique Vrin, 1974. Une étude de 500 pages plus exigeante que celle de Degas. Un essai et des conclusions qui intègrent les résurgences modernes d'un problème perdu et retrouvé.


-de l'Amitié,
Montaigne ( chapitre extrait des Essais). Editions des Mille et Une Nuits, 2003. Texte établi sur l'édition de Fortunat Strowski, texte de l'exemplaire de Bordeaux, enrichi des additions et corrections faites par Montaigne lui-même sur son exemplaire de 1588, que l'on peut considérer comme version admise aujourd'hui comme définitive, que l'auteur, avant sa mort, désirait donner de son livre.


-de l'Amitié,
Tawhîdî. (traduit de l'arabe). Sindbad-Actes Sud, 2006.  Florilège sur l'amitié, à la manière de l'adab (culture de l'honnête homme), qui traverse plusieurs genres littéraires et plusieurs époques. transmetteur à la fois d'un savoir livresque et d'une tradition orale, l'auteur recense des propos tenus depuis l'Antiquité jusqu'à son temps (XIème s.) : aphorismes, textes philosophiques, lettres, vers...et il y mêle son propres jugement en relatant des débats savants auxquels il a lui-même participé. Le concept de l'amitié (al-sadâqua) lui est prétexte à évoquer des questions éthiques qui restent actuelles, et à développer un idéal de la vie en société et de gestion de la cité.


-L'Amitié,
Abel Bonnard, académicien. Classique incontournable. Un style inégalé. Ière édition en 1928. Plusieurs fois réédité...Editions du Trident, 1991.


-L'Amitié,
Pierre Brunel, François Kerlouégan et Stéphane Robilliard. Editions Vuibert, collection "prépas". 2001.  Normaliens et agrégés, les auteurs ont conjugué leurs efforts pour apporter, à l'étude de ce thème attachant et de ces textes essentiels, un sens indispensable des nuances et des effets.


-L'Amitié,  Textes choisis et présentés par Dimitri El Murr. "Corpus" GF (poche), Flammarion, 2001. Textes depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours. Commentaires.....Une bonne introduction au sujet..

-L'Amitié,
ouvrage collectif sous la direction de Bertrand Ogilvie et Sophie Jankélévitch. Editions "Autrement" 2002 puis en poche "Hachette-pluriel" en 2003.
 Confiance, complicité, partage ou ménagement réciproque d'intérêts et échange de bons offices , l'amitié ne se laisse pas aisément circonscrire. Il est difficile d'en parler sans risquer de réduire sa complexité, d'aplanir ses ambiguïtés ou simplement de banaliser une relation qui, par sa singularité et son intensité, paraît à première vue se dérober à toute explication. Faire l'éloge ou la critique d'une valeur aussi reconnue ne projette aucune lumière sur la consistance d'un sentiment qui se manifeste aussi bien sur le plan privé des relations individuelles que sur celui, public, de la Cité. Il faut approcher l'amitié beaucoup plus simplement. En la posant comme un fait. En y voyant non seulement un sentiment, mais aussi une pratique du lien social, inscrite dans la quotidienneté de la vie, observable à travers toutes les modalités possibles d'échange - cadeaux, lettres, paroles, services - et dont la description, si elle ne permet pas de définir l'amitié d'une manière univoque, contribuera peut-être à en faire entendre la musique, dans son harmonie comme dans ses dissonances.


-L'Amitié,
Francesco Alberoni (traduit de l'italien), Pocket, 1995. Original quant à la théorie des trois états qu'il applique à l'amitié.


-L'Amour et l'Amitié,
Allan Bloom, de Fallois, 1996 puis Biblio Essais, Livre de Poche, 2003. L'auteur développe comment nous sommes passés de l'Amour aux "relations sexuelles" et de l'Amitié aux "relations amicales"....le lien humain qui se défait....


-
des approches psycho-sociologiques : -Psychologie de l'amitié, Jean Maisonneuve, PUF 2004, Que sais-je n° 3707. -Psycho-sociologie de l'amitié, Lubomir lamy et Jean Maisonneuve, PUF, 1993. -Relations et communications interpersonnelles, Edmond Mard et Dominique Picard, Dunod, 2000. -Aimer d'amitié, Jacqueline Kelen, Robert Laffont, 1992. -La Force de l'amitié. Jan Yager, Payot, 2004. 


-une approche poétique : -Le Condom de l'Amitié.
Poésie. Alain Fisette. Editions Les Herbes rouges, Québec.Ce livre devait d'abord s'appeler "Lettres d'impatience à des amis enterrés vivants". Ces poèmes, mélangeant habilement fiction et réalité, s'adressent à des amis actuels ou potentiels. « Le plus difficile, dit l'auteur Alain Fisette, sera sans doute de regarder à nouveau certains de mes proches dans les yeux. » Entre drame et humour.

-Dictionnaire de l'Amitié,
 Didier Moulinier, Editions l'harmattan, 2001. Esquisse d'une théorie non-philosophique de l'amitié.



 




Commenter cet article