Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

la forteresse (Robert Hàsz)

Publié le par Christocentrix

Dans un pays et un temps indéterminés, quinze jours avant d'être démobilisé, le lieutenant Livius fait l'objet d'une mutation dans la montagne, vers une lointaine forteresse. Une fois sur place, le jeune homme découvre un univers à part, absurde et paranoïde, où des hommes qui ne savent rien de leur situation, sinon qu'ils doivent obéir à un Ordre énigmatique, s'accrochent à leur passé et à leurs certitudes..... Fable politique, somptueuse métaphore d'un monde en proie à la déliquescence...Un étonnant "Désert des Tartares" magyar.

la forteresse 


L'auteur, Robert Hàsz, est né en 1964, dans la communauté hongroise de Voïvodine (ex-Yougoslavie). De son exil en Hongrie depuis les années 90, il tirera un premier roman jardin diogèneau pessimisme caustique mais exprimant l'insolite et la poésie des catastrophes : "le Jardin de Diogène" qui est paru en 2001...

puis un second "la Forteresse", en 2002.

En 2007 est paru son troisième roman : "le Prince et le Moine" : une odyssée somptueuse et barbare, une formidable chevauchée où l'Histoire se mêle aux mythes et légendes fondateurs du peuple Magyar.  
le-Prince-et-le-moine.gifUn souffle épique.... une histoire qui se passe au Xème siècle, à la frontière du monde chrétien et du monde païen. L’histoire de Stephanus illustre ce que signifie n’être nulle part à sa place : ni l’Occident chrétien dit civilisé, ni l’Orient païen archaïque ne veulent de lui, il reste étranger aux deux milieux, et ils ne le lui pardonnent pas....


(Les romans de Robert Hàsz sont traduits du hongrois par Chantal Philippe, aux éditions Viviane Hamy).

http://www.viviane-hamy.fr/fiche-auteur.asp?A=34&lapage2=2&Collection=&Thematique=

Commenter cet article