Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

barbaresques

Publié le par Christocentrix

Voir les commentaires

Lepante

Publié le par Christocentrix


lepanto-new2.jpg

Voir les commentaires

Patrie

Publié le par Christocentrix

"La patrie est la première de ces réalités où s'enracine le destin de l'homme, où s'accomplit sa responsabilité. Autant que le lien familial, et d'une façon analogue, le lien patriotique participe à l'intégralité de la personne sous son double aspect de communauté humaine et d'attachement au sol. D'aucuns, paraît-il, ne l'éprouvent pas ; ce sentiment d'harmonie et d'union que la simple rencontre d'un paysage ou d'un regard humain suffit à faire naître en notre creux lorsque, revenant d'un voyage, la frontière nous accueille avec ses douaniers, ce sentiment échappe à certains, qui s'en croient plus libres : il leur manque seulement un des moyens et peut-être le plus sûr, d'accéder à la réalité des choses et des hommes, d'être plus profondément.

A l'état pur, c'est-à-dire quand le jeu des forces dégradantes n'en a point faussé la signification, le sentiment patriotique possède une double valeur. Il exprime la nécessité vitale sous ses deux aspects, l'humain et le surhumain.

En lui s'incarne la volonté innée en nous, d'une relation affective avec au coeur des plus oublieux, le souvenir confus de la communion spirituelle. La révolte contre la patrie (qui ne ressemble en rien à cet apatriotisme des indifférents) est encore une façon d'exprimer ce désir, comme la haine avoue l'amour. En ce sens, et même dans la tendresse irraisonnée pour un pays, en ce qu'il a de plus terrestre, de plus géographique, l'amour de la patrie est le meilleur des moyens qui permettent à la personne humaine le contact du réel et l'affirmation de soi.

Mais aussi, liée au plus profond de notre conscience, réalité immédiate sans laquelle nul d'entre nous ne serait ce qu'il est, elle participe à notre destinée individuelle et au sentiment que nous en avons. Notre rôle dans l'univers, le plus grave sujet de méditation qui soit proposé à un homme, - chrétien ou non-chrétien - ne se conçoit pas en dehors du lieu et de l'espace où notre destinée nous fait vivre. Ici encore, la patrie est l'intermédiaire entre la réalité et notre conscience, elle-même la première, la plus vivante réalité.

Le problème de la Patrie, c'est le problème de l'homme."...

                                                            Daniel-Rops, éléments de notre destin, 1936/39.


Voir les commentaires

Dominus Deus Sabaoth

Publié le par Christocentrix


  

  

 

 

 

 

 
 

Voir les commentaires

ΟΚΤΑΒΑ-ΓΙΑΝΝΗΣ ΨΑΡΟΥΔΑΚΗΣ-"ΜΑΥΡΟ ΠΟΥΛΙ"

Publié le par Christocentrix


Voir les commentaires

Grèce éternelle !!

Publié le par Christocentrix

 

 

GRECE ETERNELLE ! DEBOUT !! ....POUR LA BEAUTE.

 

ETERNAL GREECE ! RISE UP !!...FOR THE BEAUTY.

 

Voir les commentaires

Ikariotikos

Publié le par Christocentrix

Voir les commentaires

Στης Γραμβούσας τ' ακρωτήρι

Publié le par Christocentrix

composé par Kostas Mountakis.

 

Στης Γραμβούσας τ' ακρωτήρι
εγλεντούσα μια φορά
μ' έμα κρητικό ψαρά
ένα γέρο καπετάνιο
που 'χε βάρκα τη χαρά
στης Γραμβούσας τα νερά.

Πλανεύτρα θάλασσα
θάλασσα λεβεντοπνίχτρα
πουν' ο γέρο-μερακλής
κι ο παλιός τραγουδιστής.

Όλα τ' άρμενα αρμενίζουν
με πανιά και με κουπιά
μα του Τζέκα τ' αρμενάκι
δε ξαναγυρίζει πια.

 

 

interprété ici par Vaggelis Markantonis : 

 

autres versions : 

 

Παραδοσιακό Κρήτης, Διασκευή: Οκτάβα
Ερμηνεία: Γιάννης Ψαρουδάκης -  Από τον δίσκο: Στο Άγγιγμα μιας Χορδής

  

par Michalis Tzouganakis :  

par Loudovikos ton Anogeion :

 

Voir les commentaires

Ancient Russian Liturgy Russian Orthodox [Znamenny chant - demestvennaya polyphony]

Publié le par Christocentrix

ancient-echoes.jpg

Voir les commentaires

Grecs Pontiques

Publié le par Christocentrix

Installés dès l'Antiquité dans la région du Pont, sur les rives de la Mer Noire, au nord-est de la Turquie actuelle, les Grecs pontiques, qui comptent aujourd'hui plus d'un million d'individus dispersés dans le monde, ont toujours vécu parmi d'autres peuples. Chassés à plusieurs reprises de leur terre d'origine, en particulier lors des guerres russo-turques des XVIIIe et XIXe siècles, ils furent ensuite officiellement expulsés du territoire turc en 1923.grecs-pontiques.gif
Réfugiés en nombre en URSS, ils allaient alors subir les persécutions et les déportations massives du régime stalinien vers les républiques d'Asie centrale et la Sibérie. L'effondrement de l'Empire soviétique a plus récemment provoqué de nouveaux exodes de réfugiés, vers le sud de la Russie et la Grèce en particulier. Quelle peut être, dans une histoire si tragique, la nature de l'identité pontique et de quelle manière a-t-elle persisté au cours des déracinements successifs ? Comment ce peuple en diaspora, en apparence coupé de ses racines, vivant dans un territoire éclaté, a-t-il su maintenir ses références à la culture d'origine et résister à la logique d'homogénéisation ethnique de l'Etat-nation, en Russie d'abord, en Grèce ensuite ? Pour répondre à ces questions, Michel Bruneau a réuni des chercheurs grecs, russes et français autour de la question pontique afin de mettre en valeur les rapports spécifiques que ce peuple déraciné entretient avec son territoire d'origine et les lieux de son exil.

Voir les commentaires